EMDR

EMDR - Eye Movement Desensitization and Reprocessing signifie Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires.

 

Cette approche psychothérapeutique a été découverte, aux États-Unis, en 1987, par Francine Shapiro, psychologue américaine et membre du Mental Research Institute de Palo Alto. Elle permet, grâce à des stimulations bilatérales alternées, droite/gauche (mouvement oculaire, stimulation tactiles, stimulation sonore), de remettre en mouvement le processus naturel de retraitement des souvenirs et donc de cicatrisation. En effet, quand on souffre encore au quotidien d’une expérience passée, c’est que celle-ci est restée immobilisée dans le système nerveux et n’a pas été digérée.

L’EMDR permet donc la remise en route d’un traitement adaptatif naturel d’informations douloureuses bloquées (par exemple après un choc traumatique). Ainsi les ressources des patients sont remobilisées. Le traitement de l’information est un phénomène naturel de « digestion » des événements de vie ou de souffrances existentielles. Nous possédons tous cette capacité naturelle et l’utilisons régulièrement dans la vie de tous les jours. Quand elle est en panne, parce que l’événement a été trop douloureux, ou répétitif, ou encore en raison d’une fragilité temporaire, l’EMDR peut être salvateur.

 

Il articule :
• Une baisse et donc une remise à niveau des émotions.
• Une résolution des déséquilibres psychocorporels.
• Une intégration de « souvenirs » pathogènes dans la mémoire, qui cessent ainsi d’être douloureux. L’EMDR ne peut ni effacer, ni changer le passé, mais permet qu’il ne fasse plus mal.
• Une restauration de l’estime de soi.

 

L’EMDR est préconisé par la Haute Autorité de Santé et par l’Organisation Mondiale de la Santé et  l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale pour le traitement de l’Etat de Stress Post Traumatiques, ESPT. En effet, de nombreuses études scientifiques valident son efficacité dans le traitement de l’ESPT, quel que soit le type de traumatisme (attentat, accident, guerre, catastrophes naturelle, agression sexuelle, deuil brutal).

Au fil des années, le champ d’action de l’EMDR s’est élargi et cette approche s’avère aussi efficace pour traiter d’autres types de difficultés (addictions, phobies…).

 

Comment se passe une séance de désensibilisation d’un souvenir en EMDR :

La personne se focalise sur un souvenir douloureux (décliné en perception, cognition/croyance négative, émotion, et sensation corporelle) et le thérapeute commence les stimulations bilatérales alternées. Entre chaque série de stimulation, le patient doit simplement remarquer ce qui lui vient à l’esprit ou dans le corps. Le thérapeute l’accompagne ainsi sur le chemin du retraitement du souvenir traumatique jusqu’à ce que ce dernier ait perdu toute charge affective perturbante. 


L’EMDR s’inscrit dans une prise en charge globale de la personne, au moment où le psychologue et le patient se sentent suffisamment en confiance et en sécurité pour s’engager dans ce traitement. 
L’EMDR est une thérapie puissante qui doit être utilisée par des professionnels formés.

 

L’annuaire des praticiens EMDR se trouve sur le site  www.emdr-france.org
Vous y trouverez également des informations complémentaires.